Samaël Ishtar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Samaël Ishtar

Message par Samaël Ishtar le Jeu 22 Avr - 20:03


    Général :

    Nom : Ishtar

    Prénom: Samaël Jakob

    Surnom : L’enfant de la lune

    Age: 20 étés

    Nationalité : Kingburnien

    Animal rattaché : Le faucon

    Animal de compagnie : Un faucon crècerelle appelé Hiro

    Métier : Mercenaire

    Santé :

    Maladie : Atteint de la maladie génétique extrêmement rare appelée xeroderma pigmentosum qui se caractérise par une hypersensibilité de la peau au soleil.

    Phobie : Il n’en a qu’une : se retrouver exposé aux UV trop longtemps et risquer sa vie.

    Plus particulièrement :

    Physique :

    Ses vêtements amples de couleur blanche adaptés aux grandes chaleurs recouvrent un corps svelte et musclé dont l’agilité et la souplesse sont remarquables. Il préfère des habits qui lui laissent les mouvements libres. De plus, il a besoin de recouvrir chaque parcelle de son corps contre le soleil brûlant de son territoire.
    Une aura de puissance se dégage de ce guerrier né. Le premier adjectif qui vous vient à l’esprit pour le définir est : « dangereux ». Ses coups sont tous létaux en l’occurrence. C’est un tueur, un assassin qui met à profit les ténèbres des ruelles peu traversées. Ses sens sont plus développés, il a une meilleure vue en outre, surtout qu’il possède une mémoire photographique qui lui permet de retenir tout ce qu’il voit. Il a une sorte de sixième sens qui l’avertit des dangers imminents. Il a appris à écouter, il peut capter les frémissements de l’air et le frisson des choses qui s'enfuient. Il a l’allure d’un homme indépendant et totalement libre. Sa démarche est leste et discrète. Il est tout à fait capable de se fondre dans
    la masse.
    Une capuche recouvre en permanence son visage, le plongeant ainsi dans l’obscurité. Un observateur attentif pourrait toutefois remarquer des traits fins, une bouche fermée et silencieuse, un menton pointu, parfois mal rasé, un nez long, un regard sombre et pénétrant haussé de sourcils foncés qui lui confèrent un air fâché, voire préoccupé. Ce même spectateur pourrait également apercevoir un teint bronzé rappelant ses terres d’origine. Malheureusement, personne ne l’a encore vu nu et sans sa capuche protectrice. Qui se cache derrière son pseudo masque noir ? On peut seulement deviner sa figure, mais jamais dans sa totalité. Est-il beau ? Désire-t-il dissimuler une cicatrice trop effrayante ? Apparemment pas, quant à dire s’il est beau, tout est relatif mes amis, malgré tout, on peut apprécier ses proportions. Physiquement, il n’est pas très engageant, il a l’air renfermé sur lui-même. Lorsqu’il parle, ce ne sont pas de grands discours qu’il déclame, au contraire, ses réponses sont réfléchies, concises et rapides. Sa voix est grave et, pareille à un sifflement, il faut tendre un peu l’oreille pour l’entendre correctement. Il s’exprime doucement mais fermement.
    Le jeune homme porte autour de la taille toute une série de dagues affûtées et une épée à la ceinture. Il tient une lame rétractable à la main gauche, sa main de prédilection où, pourtant, il manque un doigt, l’annulaire plus précisément. Des bottes en cuir léger complètent l’accoutrement de ce personnage.


    Parmi ses particularités, un tatouage représentant son animal se trouve sur son omoplate droite.

    Etat psychologique :

    Samaël a pris beaucoup des caractéristiques de son animal, le faucon. Ainsi, il a un don exacerbé pour l’observation et c’est un bon « chasseur ». Il a un excellent sens de l’orientation par ailleurs. Il est plutôt vif d’esprit ; l’intelligence, n’est-ce pas la faculté de s’adapter à toute situation ? Ainsi, dans les situations les plus critiques, il garde son sang-froid car il déteste l’imprévu. Il agit toujours de manière très calculée. Cela se reflète également dans sa capacité sournoise à manipuler autrui. On peut difficilement le surprendre. En effet, avant chaque décision, il anticipe toutes les possibilités. Notre protagoniste excelle d’ailleurs au jeu d’échec, il peut prévoir une vingtaine de coups à l’avance. Il maîtrise aussi ses émotions sans mal pour éviter d’être pétrifié par la peur, malgré son tempérament de feu. Souvent en mouvement, il est impulsif et spontané, mais il a reçu un long entraînement afin de mobiliser cette énergie pour des fins plus réfléchies.
    C’est un marginal dans son genre. Il n’est absolument pas indécis, il fonce en sachant pertinemment ce qu’il veut, c’est un battant en somme. Notre ami est rarement découragé. Sa volonté est tellement forte qu’il peut s’astreindre à un rythme de vie effréné, sans manger et sans dormir pendant plusieurs jours. Entêté, on ne peut pas le faire changer d’avis facilement.
    Son regard perçant semble pénétrer dans l’âme même de la personne qu’il vise. Tenter de lui mentir relèverait de la folie pure.
    C’est un jeune homme qui apprécie la solitude. C’est devenu un besoin, une nécessité. Seul il est plus efficace. Le contraindre à travailler en équipe le ralentit et l’outragerait. Lorsqu’il tue, il est indifférent et froid. Il préfère adopter cette attitude, cela lui évite de ressentir un quelconque sentiment de pitié, celui des faibles en l'occurrence. Il ne se permet aucune hésitation dans l'acte de mort.
    Derrière cet individu visiblement peu sympathique se cache un homme sensible à ce qui l’entoure. Il ne se livre pas, mais il écoute. Il est très proche des animaux et de son animal de compagnie, Hiro. Il semble les comprendre mieux que personne. Il apprécie la nature à sa juste valeur et craint de devoir la perdre un jour ou l’autre. C’est une personnalité simple qui se contente de peu. Les petits plaisirs de la vie lui suffisent. Il n’a certainement aucune envie de vivre dans le luxe. Habiter parmi la plèbe lui convient davantage. On pourrait qualifier son mode de vie de stoïque.
    Ses pires défauts – il faut bien passer par là – seraient d'une part le sentiment de vengeance qui règne en lui. Il peut succomber à la haine et la colère en un rien de temps sur certains sujets. De même, il peut se montrer méchant et antipathique. Ses relations humaines sont alors catastrophiques. Il a eu peu d’amis qu’il considérait comme tel et ses amours…sont inexistants et inconcevables. Il paraît inaccessible et méfiant de tous ses contemporains. Il joue bien son jeu, car sous des airs dociles, on le sous-estime trop souvent et ensuite ses adversaires le payent cher.


    Biographie

    Une flèche brune fila vers le sol derrière l’oasis du village de tentes. Le petit garçon s’arrêta de jouer et tira la manche de son père pour attirer son attention.
    « Qu’est-ce que c’est, Papa ?
    - Un faucon. Et il y en a plein d’autres car ton Papa s’occupe d’eux et les dresse.
    - C’est vrai ? Et un jour, je m’occuperai aussi d’eux ?
    - Si tu le souhaites, mon garçon, tu pourras prendre la relève et devenir à ton tour fauconnier. »


    L’enfant s’éloigna, heureux et plein d’espoir, sous le regard bienveillant de son père qui soupira. Malheureusement, Samaël ne pourrait pas exercer ce métier qui se passait sous le soleil, trop létal pour l'épiderme du petit recouvert des pieds à la tête. Il ne sortait que rarement le jour et vivait en outre la nuit…
    Sa vie ne ressemblait déjà en rien à celle des autres enfants de son âge. Il travaillait le jour sous la tente et dormait pendant les heures les plus chaudes. La nuit, il observait les adultes qui s’affairaient encore et il se prenait pour un garde. Son père le laissait se promener et découvrir tout ce qu’il ne pouvait pas voir à la lumière, ainsi il devint presque nyctalope, se repérant grâce aux sons et au rayonnement de la lune, sa mère disait-il. Oui, il était l’enfant de la Lune.


    Quand il fut en âge de s’occuper des faucons, il aida son père dans sa tâche. Il en prenait soin et s’émerveillait devant leur splendeur. Un jour, son père lui offrit un faucon sauvage qu’il venait de capturer et lui confia son dressage. Le jeune garçon fut très fier de ce présent. L’oiseau ne se montra toutefois pas docile, il blessa jusqu’au sang le visage et le bras de son dresseur qui s’obstinait malgré la douleur. Notre jeune ami dût cependant renoncer, mais dès qu’il eut repris des forces, il poursuivit l’éducation de son faucon qu'il nomma Hiro et parvint à se faire obéir au bout de plusieurs jours acharnés. Jakob Ishtar, le fauconnier, le félicita bien qu’il était cruel pour un père d’élever son fils de cette manière. Il était aussi impitoyable avec son fils qu’avec ses faucons.

    A l’âge de treize étés, son père confia son fils aux mains d’un Maître, un guerrier de renom qui mettrait à profit les talents de son fils et ferait de l’obstacle de la lumière un précieux atout dans sa vie future.
    « Sam, sois digne de notre famille. Tu seras bientôt un guerrier de l’ombre. Notre peuple en a besoin par les temps qui courent. Maître Alphard sera ton guide, allez, va ! »
    Ce fut la dernière fois qu’il vit son père. Cinq années d’entraînement allaient le séparer définitivement de ses racines et de son enfance.

    Le jeune homme qu’il était devenu suait à grosses gouttes. Il portait un bâton relativement lourd en garde contre son maître. Ce dernier le frappa à l’épaule. Il n’avait rien vu venir, comme d’habitude. La douleur le fit reculer d’un pas. Le guerrier le regarda durement :
    « Ne recule jamais devant un adversaire ! C’est une marque de faiblesse. Allez, mon garçon, tu vaux certainement mieux que ça ! »


    Trois ans d’entraînement venaient de s’écouler. Ils se déplaçaient de point d’eau en point d’eau. Ils voyageaient principalement de nuit, puisque Samaël ne devait pas s’exposer au soleil, ou du moins, prendre le risque absurde de faire mourir sa peau halée en quelques minutes d’agonie. Maître Alphard musclait son élève à l’aide de nombreux exercices physiques. A présent, il tentait de lui apprendre l’art du combat rapproché.
    « Sache, jeune homme, que tes ennemis n’auront pas de vulgaires bâtons pour attenter à ta vie et ils n’auront aucune pitié envers toi! »
    Ledit jeune homme était incapable de parler tant il était essoufflé. Kaleb Alphard venait de l’atteindre au plexus solaire et lui avait coupé la respiration. Notre protagoniste s’écroula sur le sable. C’était son lot quotidien à présent. Son corps était certes plus robuste, mais des hématomes décoraient tels des tatouages ses jambes, ses bras et son torse.

    « Connais-tu la portée de ton nom, Samaël ?
    - Non maître, mais vous allez bientôt me le dévoiler je suppose » répliqua le jeune homme en scrutant le ciel étoilé. Il pansait ses blessures du jour avec un onguent.
    « Eh bien tu es né pour devenir l’un des nôtres, un guerrier aguerri, un tueur. Etymologiquement ton prénom signifie
    le venin de Dieu, l’ange de la mort…Ce délateur, cette figure de destructeur et de séducteur serait tenu pour responsable du torride vent de l’Oubli.
    - Mon nom est révélateur. Vous m’apprenez à tuer rapidement et sans laisser de trace, c’est exact ?
    - Oui. Ton père savait ce que j’allai faire de toi. Il avait beaucoup de projets à ton égard…
    - Je suis manipulé depuis mon plus jeune âge. Mais je servirai mon peuple comme il se doit, comme j’ai toujours eu l’intention de le faire.
    - Tu as déjà la sagesse d’un grand assassin. J’espère que ces années porteront leurs fruits. Je t’apprends avant tout à survivre dans ce monde brutal et cruel. » ajouta le vétéran.

    Cinq ans avaient fait de notre homme une toute autre personne. Le jeune Ishtar pouvait sentir le moindre de ses muscles, il maîtrisait chacun de ses gestes à la perfection, il était à son tour devenu un professionnel, un maître de l’ombre. Kaleb Alphard se tenait devant lui, l’œil fier et brillant.
    « Sais-tu ce qui t’attend à présent, mon apprenti ?
    - Oui, maître. Je dois passer une dernière épreuve.
    - Bien. Tu as accompli avec brio toutes mes exigences, tu es mon meilleur élève, sois toujours digne. Maintenant, va ! »
    [/size]

    Samaël s’inclina solennellement et prit congé. Il se transforma en faucon et veilla trois jours et trois nuits au milieu du désert. Des brigands l’attaquèrent et il s’en sortit sans mal. Cependant, il attendait un ennemi plus vorace…La dernière nuit, un tigre rouge le prit pour proie.
    « Te voilà, Ashkan. Enfin… »
    Un rugissement lui répondit.
    Il était le roi de ce désert, il avait le droit de vie et de mort dans ce lieu. Samaël sentait le sang frais et il ferait un délicieux dîner. Lorsque la bête bondit, le jeune homme avait déjà sorti ses dagues, tels deux crochets sur lesquels s’empala le monstre. Il mit encore toute une journée et toute une nuit pour ramener la carcasse du tigre aux pieds d’Alphard.
    « C’est fini. Ton apprentissage s’arrête là Samaël. Tu connais le rituel ? »
    Son interlocuteur grimaça à l’avance. Il sortit un couteau, l’approcha de sa main gauche et s’amputa d’un doigt qu’il déposa dans une bourse en peau. Il ne cria pas. Il était presque insensible à une douleur de cet ordre.
    « C’est à toi désormais. »
    Son maître lui offrit une lame rétractable. Ce doigt en moins n’était pas inutile, il lui permettrait de sortir sa lame sans bruit et sans gêne.
    « Prends ton envol, jeune faucon. Tu as encore la vie devant toi. Les missions pour Kingburn t’attendent déjà. »
    Il lui remit une missive indiquant ses prochains déplacements. Samaël embrassa la bague de son maître et partit sans se retourner. Ce simple geste suffisait à montrer toute la reconnaissance qu’il avait pour Kaleb. Les mots étaient trop fades pour exprimer des émotions qu’il savait réprimer comme par réflexe.

    Le monde était à lui.


    « La liberté n'est pas quelque chose que l'on peut donner, la liberté est quelque chose que les gens prennent ; et ils sont aussi libres qu'ils désirent être libres. »

    Sur le forum :

    Que pensez-vous de l'histoire? J’aime beaucoup, original et il est facile de s’y retrouver.

    Une suggestion de groupe? Aucune pour le moment.

    Aimez-vous le design? Il me convient tout à fait


Dernière édition par Samaël Ishtar le Sam 24 Avr - 13:39, édité 2 fois
avatar
Samaël Ishtar
Infinien~Kingburn
Infinien~Kingburn

Messages : 60
Date d'inscription : 21/04/2010

Qui suis je?
Orientation sexuelle: Bisexuelle (tendance hétéro)
Quêtes/RP:
Relations ennemies/ parentées/ en couple avec:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Samaël Ishtar

Message par Peter Ice le Jeu 22 Avr - 20:21

beau style et belle fiche que dire de plus si ce n'est que je te valide avec plaisir
avatar
Peter Ice
Supreme Creator~Ice Men
Supreme Creator~Ice Men

Messages : 109
Date d'inscription : 05/04/2010

Qui suis je?
Orientation sexuelle: bisexuelle
Quêtes/RP:
Relations ennemies/ parentées/ en couple avec:

Voir le profil de l'utilisateur http://infine.creer-forums-gratuit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Samaël Ishtar

Message par Samaël Ishtar le Jeu 22 Avr - 20:29

Merci beaucoup =D
avatar
Samaël Ishtar
Infinien~Kingburn
Infinien~Kingburn

Messages : 60
Date d'inscription : 21/04/2010

Qui suis je?
Orientation sexuelle: Bisexuelle (tendance hétéro)
Quêtes/RP:
Relations ennemies/ parentées/ en couple avec:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Samaël Ishtar

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum