trompe l'oeil (pv Sam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

trompe l'oeil (pv Sam)

Message par Vladimir Stakarov le Sam 1 Mai - 21:58

Il était une fois, une enfant de Vladimir, que l'on avait nommé ainsi pour faire plaisir à ses parents. En effet, son père aurait voulu qu'elle soit un garçon mais elle était né femme et mourrait femme. Pourtant pendant une période, elle avait agi comme l'aurait fait un homme simplement pour que son père soit fier d'elle. Puis le fils tant attendu était venu au monde lui volant sa place, sa vie, la releguant au rang de fantome jusqu'à ce que le nouveau né soit tué par une bête sauvage du désert. Cette histoire avait fait du bruit car on l'avait suspectée puis bannie. Les banissements étaient rares mais voilà elle en faisait partie alors qu'elle n'avait pas encore perdu son animal affilé. Sur le cheminement de son exil, son cher ami animal avait été tué et elle...elle avait survécu pour etre mener dans cette ville où sa mémoire avait été traficoté tout comme son corps. Elle était devenue androïde et elle se croyait encore aujourd'hui , véritable descendante de sleeping down. Pourquoi l'avoir gardé en vie? Pourquoi ne pas l'avoir tuée? Parce qu'elle était immunisée contre le soleil brûlant de kingburn et contre le vent de l'oubli ainsi pouvait-elle dressée des cartes, servir d'arme; la vérité c'est que la jeune enfant croyait oeuvrer pour l'unification. On l'avait endoctrinée lui faisant croire que tout ce qu'elle ferait, permettrait au monde de vivre en paix, un jour. Traversant les vallées dorées, sur une moto, elle filait comme un vent en feu. Les traces de roue du bolide se gravait dans la chair de la dune. Les chacales fuyaient peu habitués à entendre un rugissement aussi étrange. Elle s'arrêta près d'une oasis pour remplir sa gourde. Elle était là assise près de l'eau qui lui renvoyait son reflet. Elle ne se posait meme pas de question sur la couleur de ses cheveux différente de celles des sleeping downiennes, ni même sur le percing au niveau du lobe de l'oreille. Elle ne pouvait pas le retirer, on lui faisait croire qu'il était un élément essentielle pour manoeuvrer et faire obéir son arme alors qu'en fait, il bloquait l'accès à sa mémoire. Quand une image de passé voulait effleurer son esprit, elle avait comme un bug suivi d'une migraine assez horrible mais surtout c'était cette décharge qui envahissait son corps , une décharge électrique puis elle oubliait tout. Elle pensait que cela venait d'un défaut de nanomachines alors qu'en fait, c'était un systeme pour l'empecher de poser des questions et de s'en poser. C'était aussi un moyen de la garder prisonnière sans qu'elle le sache, ingénieux n'est-ce pas? Elle croyait être loyale à son peuple de naissance, elle croyait être ce qu'on lui disait qu'elle était. On avait refait sa vie alors qu'elle se serait tuée si elle avait su qu'elle trahissait.





Elle jeta un regard à la moto « le cheval de fer qui rugit » comme l'appelait les infiniens. Un peu sourire mi moqueur, mi amusé passa sur ses lèvres. Ils pensaient que ces animaux de fer étaient dangereux mais le tout c'était de leur expliquait qu'elles servaient à se défendre, à traverser de grandes distances. Ses yeux de la couleur de l'eau se levèrent lorsqu'elle sentit un mouvement. C'était un lion qui passa
devant elle...mais il disparut aussitôt. Elle en resta un moment stupéfaite mais aussi avec un brin de tristesse et de remords qui lui vrillaient le coeur, pourquoi? La vision lui avait jeté un regard peiné vraiment peiné... Et il lui semblait que l'animal l'avait appelé par son prénom..Impossible..Pourq.. un cri monté de ses entrailles.. la décharge....Bug... elle resta assise inanimé, le regard vide puis peu à peu son regard se chargea à nouveau de vie.



« Fichues machines... »


lâcha-t-elle puis elle reprit son arme en main. La lame scintilla au soleil. Le vent se leva soudainement, une tempête de sable qui se préparait? Le vent de l'oubli qui se manifestait? Encore que pour elle, elle ne voyait pas pourquoi on l'appelait le vent de l'oubli puisqu'il ne l'affectait pas. Elle se disait que les gens de son peuple, enfin qu'elle croyait de son peuple, était vraiment bien sensible.


La radio accrochée au bolide se mit a crocheter

« Agent Vlad..au rapport maintenant... »




elle leva les yeux au ciel même pas le temps d'être tranquille quelque minutes, elle prit l'appel et se mit à parler dans le micro




« Ici Vlad..rien n'a signalé hormis une tempete de sable qui se prépare, demande a la délégation de repousser sa venue »




dit elle simplement. La délégation venait pour faire des offres de paix aux kingburniens afin de pouvoir
puiser le pétrol dans les terres mais ce n'était pas une délégation de paix mais bien un reste de morceaux d'armée. La premiere était partie, il y a deux ca deux jours mais elle avait du se perdre dans le désert ou etre attaquer car on n'en avait plus entendu parler d'où le fait qu'on est envoyé vlad en signe de
reconnaissance afin d'envoyer cette soi disante seconde délégation pour la paix. Pauvre Vlad si elle avait su qu'elle opérait pour des missions de boucherie, son sang n'aurait fait qu'un tour...


En tout cas , elle résolu d'aller se réfugier dans la pyramide pas question de braver la tempête de sable qui avait d'un ouragan sableux. Elle remonta sur la moto puis entra dans la pyramide. elle descendit de l'engin. Un peu affamée, elle prit un bout de pain trainant dans sa coche et se mit a manger, le dos appuyé contre une statue se fondant dans le décor..
avatar
Vladimir Stakarov
sleeping Down~Androïde
sleeping Down~Androïde

Messages : 13
Date d'inscription : 23/04/2010

Qui suis je?
Orientation sexuelle: hétéro voir bi
Quêtes/RP:
Relations ennemies/ parentées/ en couple avec:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: trompe l'oeil (pv Sam)

Message par Samaël Ishtar le Dim 2 Mai - 0:35

    « Dans les ténèbres qui m'enserrent,
    Noir comme un puits où l'ont se noie,
    Je rends grâce au dieu quel qu'il soit,
    Pour mon âme invincible et fière

    Dans de cruelles circonstances,
    Je n'ai ni gémi ni pleuré.
    Meurtri par cette existence,
    Je suis debout, bien que blessé.

    En ce lieu de colère et de pleurs,
    Se profile l'ombre de la mort.
    Je ne sais ce que me réserve le sort
    Mais je suis et je resterai sans peur.

    Aussi étroit soit le chemin,
    Nombreux les châtiments infâmes,
    Je suis le maître de mon destin,
    Je suis le capitaine de mon âme. »

    « Je rêve, je songe, je fuis le monde d'aujourd'hui et celui de demain. Je fais de moi le cauchemar d'autrui. Je suis un dieu ou simplement, soyons modeste, je suis au service de dieu, on me nomme l'Ange de la mort. Cette nuit m'appartient. Elle connaît mes secrets. Que cherché-je dans ce monde qui faisait de moi la menace numéro un, le représentant du Mal...Suis-je seulement en paix avec moi-même ? Tous ces morts qui jonchent le sol de ma mémoire ne m'empêchent-ils pas de dormir le jour venu ? Quel est mon but, mon chemin ? Dois-je retrouver le calme de la rédemption ? Ce sont les actes qui déterminent visiblement la personne que je suis devenue. Rien n'y fait, on me juge uniquement par le nombre de massacres qu'a exercé ma lame. Ne suis-je donc qu'un pantin, un vulgaire pion manipulé par les Puissances régissant cette terre ? Ayez pitié, mes frères, mes aïeux et mes dieux. Soyez indulgents, je n'ai rien choisi. Même si ma croyance au destin est minime, toute ma vie justifie l'existence des termes "c'était écrit". »

    Samaël Ishtar, mercenaire de profession, avait trouvé un moment pour venir se recueillir dans ce lieu de culte. La nuit dernière il avait rêvé de son passé intimement lié à son présent. Il s'était revu s'amputer d'un doigt. Le courage qu'il avait recueilli dans ses tripes pour ne pas crier de douleur ou même vomir devant sa chair décapitée était revenu également à son esprit habitué à une droiture, à un ordre de vie plutôt sain, à une simple couverture sur ses péchés. S'il venait ici, c'était dans l'unique but que l'on pardonne sa tuerie quotidienne. Prendre des vies était devenue sa principale activité. Il n'avait aucune idée du bien ou du mal. Ces conceptions se confrontaient à peine pour lui. Il n'était pas manichéen. Ni noir, ni blanc. Seulement la neutralité et la rationalité. Quand tu prends la vie d'un homme, tu réfléchis deux secondes et tu te dis: il s'agit d'un corps, comme le tien, fait de chair et de sang. La mort est naturelle, toi tu instaures cette harmonie naturelle en causant quelques morts prématurées mais qui n'allaient certainement pas tarder pour ces gens. Que ce soit toi ou un autre n'y change strictement rien, le résultat est le même. Tu donnes peut-être davantage la garantie d'une souffrance moins longue, d'une agonie réduite à deux secondes. Plus de peur que de mal après tout.

    Le jeune homme avait tendance à appliquer la loi du plus fort. Il savait qu'il vivait à une époque trouble, faite de nombreux meurtres en série. Il préférait être le premier à frapper plutôt qu'être lui-même victime d'un autre. Sa vision du monde semblait réduite. En effet, notre ami ne se donnait pas de buts extraordinaires, n'avait aucune ambition par ailleurs, il n'avait entre autre que la sécurité d'une solitude absolue en échange de quelques actions épouvantables. Le maître de l'ombre était l'éboueur des monarques. Il n'y a pas de sot métier dirons-nous. Il accomplissait en outre les tâches que les plus hauts placés lui laissaient gentiment, car eux ne voulaient pas se salir les mains. Sous ses apparences de personnage soumis et discipliné, Samaël cachait bien sa rancoeur contre ces grands qui n'avaient que leurs intérêts dans la vie, qui vivaient dans le luxe, les gâtant et les décomposant chaque jour un peu plus, détruisant leur misérable condition humaine, les réduisant à l'inhumanité complète, les habituant à une dépendance écrasante et lamentable. Ils étaient voués au vice et paradoxalement à la servitude des autres. Tel était leur destin à eux. C'est pourquoi notre protagoniste passait pour un homme affranchi, libre et indépendant auprès de la plèbe. On le considérait bien, on le respectait même si on le craignait. Les gens de sa caste suscitaient une certaine admiration dissimulée sous des leçons et principes moraux. Ils étaient les seuls électrons libres à Kingburn.

    Le bellâtre encapuchonné se releva vivement et d'un mouvement leste, revint sur ses pas. Assez, c'était assez! Il n'aimait pas rester trop longtemps à remuer des pensées vaines. Il se trouvait dans un coin du temple, peu habituel pour un partisan. Il n'appréciait décidément pas la foule qui traînait parfois ici pour rendre hommage aux dieux ou qui demandait à la prêtresse une quête. Il préférait largement être à l'écart, voire sur le banc de la société, de toute manière, peu lui importait. Il ne ressemblerait jamais aux moutons de panurge, non. Il se complaisait largement dans sa marginalité. Bref, en voulant sortir de son coin d'ombre, il bouscula par inadvertance une personne qui se tenait malheureusement sur son chemin. Et qui se trouvait sur son passage n'avait pas intérêt à chercher querelle, car il était en général le premier à remballer les importuns et à leur faire payer une erreur qu'ils n'auraient même pas commise. Injuste ? Totalement.


Dernière édition par Samaël Ishtar le Dim 2 Mai - 11:50, édité 1 fois
avatar
Samaël Ishtar
Infinien~Kingburn
Infinien~Kingburn

Messages : 60
Date d'inscription : 21/04/2010

Qui suis je?
Orientation sexuelle: Bisexuelle (tendance hétéro)
Quêtes/RP:
Relations ennemies/ parentées/ en couple avec:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: trompe l'oeil (pv Sam)

Message par Vladimir Stakarov le Dim 2 Mai - 10:43

Qui sommes nous pour juger des actes d'autrui? Personne n'est blanc, de toute manière alors pourquoi condamné quand nous portons déjà le poids de pêcher? Certains répondront qu'il faut bien faire respecter la loi mais quelle est vraiment la loi dans ce monde en branle? Chaque communauté à ses lois aussi un crime chez l'autre peut passer pour un acte de bravoure chez l'autre. Aujourd'hui, personne n'a de mains blanches puisqu'une lutte pour survivre domine le monde. Mais bientôt grâce à la délégation, le monde serait unifié, ce serait bien..Il y aurait moins d meurtres, moins de querelles et on pourrait à nouveau dialoguer. Un rêve utopique n'est ce pas? Toujours est il que la jeune femme ne savait qu'elle était morte, d'une certaine manière, quand on l'avait capturé. Il y avait donc différentes manières de tuer quelqu'un : tuer par le biais d'une arme, tuer en le cassant psychologiquement ou mentalement, comme elle en avait été témoin mais aussi tuer en faisant oublier à la personne ce qu'elle avaitété et mettre une barrière infranchissable pour bloquer l'accès à ses souvenirs. Elle était comme un fantôme errant à travers le monde à la recherche des origines, sans le savoir. Elle s'était déjà posé des question sur le tatouage qu'elle portait au niveau de l'épaule..une tête de lion enflammé indiquant à quel peuple, elle appartenait. Enfin les lasers l'avaient à moitié effacé, on y voit plus qu'une trace rougeâtre : une blessure acquise au moment de combattre lui avait on dit en haussant des épaules. Bêtement ou naïvement, elle y avait cru. Peut etre parce qu'elle avait envie d'y
croire, l'esprit humain est capable de tellement chose, en y réfléchissant.




Elle dénoua ses cheveux qui cascadèrent sur son épaule en une longue langue de feu. Paupières mi closes, elle observait par une fenêtre, le sable s'élevait avec fureur. Elle se souvenait de la première fois où elle avait tué un homme. On lui avait appris à regarder la personne expiant son dernier soupire, là dans le fond des yeux. Elle n'avait pas détourné la tête soutenant du mieux qu'elle pouvait ce regard où l'incompréhension se lisait, elle vait vu le sang gicler de la bouche du mourant. Même si son être demeurait impassible, ses boyaux s'étaient tordus. Il lui avait fallu un grand effort pour ne pas vomir ses tripes. Ensuite, il y avait eu des cauchemars. Puis au fil du temps, les cauchemars avaient fini par s'éteindre. Elle s'était babituée à tuer pour se défendre ou pour empêcher qu'on l'attaque en premier. Toujours avoir un pas d'avance sur son adversaire.. elle regarda la carte qu'elle avait griffonné. Elle se rapprochait du camp des kingburn, elle le sentait. Un sentiment de nostalgie lui traversa le coeur. C'était étrange, cette tristesse inexpliquée quand son regard se tournait vers les dunes de sable. Elle ramassa son arme et...Une prière interrompit le silence de la pièce. A pas feutré, aussi silencieuse qu'un félin, elle se rapprocha, se dissimulant derrière la statue d'un dieu. Elle écouta osant à peine respirer : un pantin entre les mains des puissants...ca donnait à réfléchir la renvoyant à sa situation. Elle était un pion sur l'échéquier du monde, elle le savait mais elle l'acceptait simplement parce qu'elle voulait participer à cette paix que le grand maître lui promettait. Il n'y aurait bientôt plus de guerre entre tous normal vu que le monde ne serait plus mais cela , la jeune femme ne le savait pas. Perdue dans ses pensées à cause de la prière de l'homme, elle ne vit pas l'homme bouger si bien qu'elle se retrouva pratiquement étalée par terre. Sa radio se mit alors à crachoter.


« trsssh...ag.....vl....trsssh...quan....trsssshhh
*


Le temps se suspendit un instant tandis que la radio se chargeait du soin de révéler une partie de son identité à l'homme. il saurait donc son prénom mais elle à part qu'il n'était pas un saint, qu'il avait du sang sur les mains, que savait elle?

« trsss Vlad.... »


c'était bien le moment de demander des rapports ou autre chose. Elle n'était pas idiote au point de répondre présent tout en laissant le soin a l'inconnu de pouvoir lui trancher la gorge. Elle se releva vivement , le souffle court, sa main se crispa sur son arme tandis que ses yeux clairs dévisageaient l'inconnu, tentant de percevoir le moindre signe d'agressivité : tue avant d'être tué car il n'a pas l'air de quelqu'un de très recommandable. [A quel animal était il affilé? Elle l'ignorait mais elle savait qu'elle ne devait pas quitter des yeux cet homme, ne jamais baisser sa garde.

" Puis je connaitre le nom de la personne devant moi, toi qui , comme moi, a les mains tâchées de sang..mais qui semble ne pas comprendre que , dans ce monde, il faut bien des gouverneurs..."
avatar
Vladimir Stakarov
sleeping Down~Androïde
sleeping Down~Androïde

Messages : 13
Date d'inscription : 23/04/2010

Qui suis je?
Orientation sexuelle: hétéro voir bi
Quêtes/RP:
Relations ennemies/ parentées/ en couple avec:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: trompe l'oeil (pv Sam)

Message par Samaël Ishtar le Dim 2 Mai - 12:58

    « C'est qu'hélas ! Le hideux cauchemar qui me hante
    N'a pas de trêve et va furieux, fou, jaloux,
    Se multipliant comme un cortège de loups
    Et se pendant après mon sort qu'il ensanglante ! »

    Le jeune faucon se sentait trahi par lui-même, mis sur écoute. Allons bon, cette personne avait entendu ses prières…qu’en déduisait-elle à présent ? Elle ne le regardait apparemment pas comme un monstre sanguinaire, simplement comme un congénère. Qui était-elle pour oser le croire ? Il n’avait rien en commun avec personne, c’était la seule chose dont il était sûr.
    Il cacha son embarras d’avoir été écouté sous un masque de froideur incomparable. Un crachotement avait rompu le silence où les deux êtres se jaugeaient en chiens de faïence. « Vlad ». L’identité du personnage s’éclairait, se révélait donc au grand jour. Sam fixa son regard sombre dans celui d’un potentiel adversaire. Il avait appris à ne pas reposer sur ses acquis et à se méfier de tous, autrement dit à ne jamais sous-estimer les personnes qui se tenaient face à lui.
    Notre ami essaya d’entendre ce que la raison lui dictait. Il étudia en un instant toutes les possibilités qui s’offraient à lui. Pas une ne convenait. Le résultat était bien trop cruel. Il envisagea un instant de se débarrasser proprement de cette femme. Cependant, il craignait de faire erreur…En tout cas, l’individu de sexe féminin ne semblait pas d’une hostilité à casser les murs d’un temple dédié aux dieux, ainsi, Sam trancha. Il allait répondre avec tout le naturel dont il était fort capable et se renseigner sur ce Vlad très spécial. En effet, il avait remarqué son arme qui n’était pas commune. Il soupçonna qu’elle appartenait peut-être aux Sleeping downiens. Mais il ne fit qu’une accusation hypothétique dans son esprit. Il s’entendit dire :


    « Je suis Samaël. »

    Il ne s’épancha pas en paroles inutiles. Il aurait pu se plaindre, contester ses propos abusifs, mais il n’en fit rien, gardant un calme inébranlable. Il n’avait pas à se justifier devant une inconnue. Cela ne lui convenait pas.
    L’esprit libre jeta un regard derrière l’épaule de la jeune femme et souligna un détail alarmant : le vent du désert s’était levé, la tempête le prenait de court. Il soupira en silence. Il allait devoir supporter sa présence et cela le rendait irritable. Il prit toutefois le soin de cacher sa mauvaise humeur qu’il déguisa derrière un sourire narquois. A son tour de poser une question, à ce jeu-là il n’était pas si mauvais :


    « Que faites-vous ici ? Cela m’étonnerait beaucoup que vous soyez venue vous recueillir… »

    Il tenta de dissimuler son air moqueur. Ah il ne pouvait guère s’en empêcher, c’était vraiment trop tentant. Il ne baissa pas sa vigilance pour autant et se méfia des moindres faits et gestes de son interlocutrice dont il ignorait tout sauf le nom. Un nom pouvait révéler de nombreux aspects d’une personne. Vlad était sans nul doute le diminutif de Vladimir qui signifiait « souverain » et « paix ». Etrange qu’un tel prénom, fort de sa masculinité, ait été donné à une femme dont les cheveux de feu rappelaient les femmes de son enfance. Samaël n’avait pas connu de moments affectifs très forts dans sa vie. Pourtant, son beau visage pouvait facilement attirer les convoitises. Mais cela ne l’intéressait guère. L’amour n’était qu’un mot fade et vide de sens. Il arrêta de songer et observa de son regard incisif ladite Vlad.
avatar
Samaël Ishtar
Infinien~Kingburn
Infinien~Kingburn

Messages : 60
Date d'inscription : 21/04/2010

Qui suis je?
Orientation sexuelle: Bisexuelle (tendance hétéro)
Quêtes/RP:
Relations ennemies/ parentées/ en couple avec:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: trompe l'oeil (pv Sam)

Message par Vladimir Stakarov le Lun 3 Mai - 13:39

Y avait il des dieux à sleeping down? Pas vraiment, la science avait balayé la religion en un claquement doigt. Elle avait dévoré, comme une hyène, la foi qu'avaient eu jadis les ex infiniens. Ils avaient cru jusqu'au jour où ils avaient banni de leur propre clan parce qu'ils ne possédaient plus d'animal à qui se rattacher. Ils avaient cessé de croire pour se tourner vers une autre idôle qu'ils pensaient puissante et capable d'exhausser leur voeur. Puis il y avait eu d'autres vagues d'ex-infiniens arrivés à slepping down non pas par choix mais bien par enlèvements. Ces derniers avaient vu leur vie retracée,refaite sans qu'ils le sachent. La jeune femme en avait fait partie et aujourd'hui, elle servait ceux qu'elle croyaient comme être ses supérieurs légitimes pour un rêve utopique. Stupide? Nan naïvité venue de sa part féminine, dirais je. Elle était maintenant une arme dont les mains étaient souillées pour une cause qu'elle voyait comme juste aussi elle ne se permettait pas de juger l'homme se tenant en face d'elle. Elle ne faisait qu'emettre un constat venu de ses déductions et de ses observations. Les infiniens avaient besoin de chef pour les guider sinon ce serait le désordre. Ne dit-on pas que le contrat social ne peut être mis qu'en place qu'au moment où des hommes décident de se rassembler sous l'égi de certaines valeurs? Elle espérait qu'un jour, les infiniens et les sleeping down se réunissent sous les mêmes valeurs pour ce monde de paix. Mais la science et la nature, dans ce monde-ci, pouvaient-elles s'allier? Quand on voit la science souillait les déserts, les mers et que l'on voit le progrès détruire forêts et environnements divers alors on peut légitiment penser que les deux ne peuvent que lutter éternellement ensemble.

Le regard d'eau de la jeune fille ne lâchait pas son adversaire. Elle savait pertinement qu'un faux pas pouvait la conduire à rejoindre le Royaume des Morts. Il était trop tôt pour mourir. Si elle devait mourir, elle espérait bien que ce soit après avoir vu l'unification. Samaël , un prénom qu'il portait bien. Son apparence n'invitait pas à la confiance. Il avait effectivement l'air d'un Ange de la Mort et sa prière montrait bien qu'il était un venin pour la vie.

«  Samael, Ange de la mort...Sur un autre monde, il signifie venin de Dieu, séducteur et destructeur du monde..Il semblerait que le destin se soit inscrit dans votre prénom.. »

encore une constatation quelle lâcha d'une voix neutre tandis que ce vent continuait à faire entendre sa voix dehors. La jeune femme tourna ses yeux couleur oasis vers le ballet de sable se déroulant dehors. Puis elle reprit.

«  Je suis venue ici pour m'abriter le temps que cesse la tempête.. »

Elle ne releva pas ce regard moqueur. Elle semblait songeuse.

«  Il est toujours plein de fureur ce vent là..Chez moi, il est craint. On dit qu'il rend poussière ceux qui s'y aventurent et que cette poussière se réassemble pour former un être à la même apparence mais il est sans histoire...c'est comme si une rennaissance s'opérait. »


Non elle ne l'attaquerait pas. Etrangement, ce lieu de culte semblait lui chauffer le coeur. L'inconnu ne l'avait pas attaqué. Il cherchait plutôt à savoir qui elle était. Elle sentait qu'il cherchait à fouiller son apparence, à chercher ce qu'elle était intimement. Ce n'était pas un regard lancé par un homme cherchant à la déshabiller ou encore ayant des idées mal placées, c'était un regard lui rappelant étrangement ceux des rapaces.

«  Je sais que la radio vous a donné mon identité mais je préfère respecter les règles de convenance et me présenter par moi même. Je m'appelle Vladimir..mais tout le monde m'appelle Vald, amis ou ennemis.. »

Elle passa la main dans sa chevelure de feu se mettant à marcher non pas vers l'inconnu mais en longueur parcourant les fresques du temple fascinée et admirative. N'allez pas croire qu'elle baissait sa garde.

«  Les parents ont souvent de drôles de lubies ou de pressentiments lorsqu'ils nomment leurs enfants , vous ne trouvez pas? »

alimenter la conversation simplement pour voir qui était vraiment cet homme dont l'apparence, le prénom rammenaient tout à la mort. Voilà que dans ce lieu de culte, une discussion s'installait entre la Mort et la Paix. On dit qu'ils s'opposent mais ces deux là s'opposent-ils vraiment? Ca, on le saurait bientôt...Mais elle était elle vraiment un souverain de la paix? Son prénom était vraiment une ironie du destin sans qu'elle le sache.
avatar
Vladimir Stakarov
sleeping Down~Androïde
sleeping Down~Androïde

Messages : 13
Date d'inscription : 23/04/2010

Qui suis je?
Orientation sexuelle: hétéro voir bi
Quêtes/RP:
Relations ennemies/ parentées/ en couple avec:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: trompe l'oeil (pv Sam)

Message par Samaël Ishtar le Jeu 6 Mai - 20:48

    Tiens, tiens, l’onomastique intéressait la fille aux cheveux de feu. Allait-elle déclamer des vers en son nom, lui donner l’étymologie de sa carapace d’ombre ? Il rigolait en son for intérieur. Comique, vraiment. Une situation cocasse à tout point de vue.
    Un sourire sardonique étira ses lèvres, l’unique élément de sa figure que l’on pouvait apercevoir distinctement de sous sa capuche en forme de bec d’oiseau. Il était réputé pour abhorrer toute forme de vie sociale. Un proverbe s’appliquant à lui pouvait se formuler ainsi : « on est toujours mieux servi par soi-même ». Il pensait depuis longtemps qu’il était bien plus efficace seul qu’au milieu d’un groupe, rarement en accord, rarement uni en somme. Lui, l’électron libre rassemblait aisément efficacité et rapidité. Bref, il se sentait mieux seul qu’accompagné.
    De temps à autre, Sam hochait la tête, comme pour signifier qu’il écoutait toujours, bien que distrait par son propre monologue intérieur ; « pourquoi autrui m’insupporte tant ? Elle en particulier. Je suis sans doute bloqué encore plusieurs heures avant que la tempête ne se calme. Pff je n’aurai jamais la patience nécessaire pour attendre jusqu’à la nuit, devrais-je employer les grands moyens pour la faire taire à jamais ? Hum, mais si je me risquais maintenant en plein déchaînement des éléments, je risquerais ma vie, bien qu’elle manque de sens et de qualité, je ne suis pas suicidaire à ce point, quoique… »
    L’enfant de la lune jeta un regard indifférent à la jeune femme qui semblait en cet instant parler à un véritable mur silencieux comme une tombe, aussi impénétrable qu’une pierre immobile en plein désert. Notre ami la suivit du regard lorsqu’elle se déplaça vers les fresques du mur d’une méticulosité qui pouvait en troubler plus d’un. Lui n’y fit pas vraiment attention, il essaya de se concentrer sur son interlocutrice qui venait de l’interrogeait. « Est-ce à moi qu’on parle ? Je la trucide maintenant ou est-ce que j'attends encore un peu ? » Il secoua légèrement la tête, un peu embêté par cette discussion qui allait encore traîner en longueur et qu’il préférait achever de suite. Contre toute attente, il fit un effort et articula doucement mais fermement :


    « Mon père savait ce qu’il adviendrait de moi. Il a écrit mon destin à l’avance et a choisi le nom le plus adapté. Ce n’était pas une lubie comme vous dites, mais bel et bien un choix mesuré et intentionné. »


    Silence. Un nouveau vide s’installa entre eux. Cependant, le jeune assassin lui fit un signe de la tête, c’était une légère inclination qui invitait ladite Vlad à répondre à sa propre question. Ça y était, la faillite des mots commençait. Notre protagoniste n’était pas l’individu le plus bavard que l’on puisse trouver, il faisait plutôt une piètre compagnie mondaine, c’est pourquoi les souterrains, les mondes plus intimes, les grands espaces inhabités lui plaisaient davantage. Samaël faisait son possible pour éviter de se mêler aux gens. Il cohabitait, mais il ne fallait pas en attendre plus de sa part.
    Dans une position statique, l’ange déchu restait vigilant et d’une prudence affligeante. Sa posture faisait penser à une statue d’où émanait un sentiment de danger. Ses moult armes pendant à ses ceintures, aiguisées, tranchantes, acérées, aussi affûtées que ses sens en alerte, mordantes et incisives comme son caractère misanthrope laissaient croire qu’elles faisaient parties intégrantes du personnage. Le Kingburnien avait tout d’un combattant aguerri, s’il n’avait pas encore tué, sa soif de sang pouvait très bien le surprendre en un instant, l’envahissant pendant un court délai où la vie d’autrui ne tiendrait plus qu’à un fil, celui que les Parques couperaient aussitôt qu’il eut annoncé sa sentence mortelle. Tout en lui inspirait un grand péril, l’imminence d’une catastrophe aux résonnances fatales. Son aura naturelle rappelait aux imprudents ceci : « attention, ici prédateur en chasse, méfiez-vous du lion qui sommeille encore… ». Une seconde de trop pour réagir équivalait à une mort certaine. Mais pour le moment, aucun signe d’animosité ne provenait de ce corps svelte, aussi bandé qu’un arc, prêt à pénétrer l’âme de ses adversaires. Le faucon veillait à tout et son regard était fixé sur Vladimir qu’il tentait tant bien que mal de cerner. Il la détailla sans pour autant entrer dans les moindres anfractuosités de sa physionomie. Il n'en tira rien de fameux toutefois, aucun indice qui pût l'intéresser suffisamment pour qu'il ne la dédaignât pas.
avatar
Samaël Ishtar
Infinien~Kingburn
Infinien~Kingburn

Messages : 60
Date d'inscription : 21/04/2010

Qui suis je?
Orientation sexuelle: Bisexuelle (tendance hétéro)
Quêtes/RP:
Relations ennemies/ parentées/ en couple avec:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: trompe l'oeil (pv Sam)

Message par Vladimir Stakarov le Sam 8 Mai - 16:48

La jeune femme s'intéressait à ce qui pouvait l'aider à cerner la nature des personnes se trouvant autour d'elle. Apprends à déceler qui est ton ennemi avant de lui serrer la pince sous peine de te faire trancher un bras, lui avait on enseigné dans un temps reculé. Tout comme on lui avait recommandé de ne pas faire de bain sang inutile. Après tout,cela aurait attiré l'attention sur la communauté de sleeping downienne. Ce que le Seigneur Noir voulait à tout prix éviter. En l'occurrence, elle se croyait vraiment chargé d'une mission de paix et non pas d'une mission de mort aussi ne voulait elle pas tuer sans y avoir été obligé. Bien sûr, elle sentait que l'homme , en face d'elle, aurait pu la tuer en un battement d'ailes. Les armes à sa ceinture n'étaient pas là pour faire joli. Elles étaient là en signe d'avertissement. Mieux valait il jouer de prudence et ne pas faire de geste qui pourrait être pris , comme un signe d'agression. Les animaux se défendent lorsqu'ils se setent en danger.

Si vous croyez que cela lui plaisait d'être enfermée dans le temple à s'obliger à faire la conversation à cet homme. Mais au moins parler remplissait le silence et l'empêchait de prêter l'oreille à une petite voix lui murmurant que ce n'était pas la première fois qu'elle venait ici. Comme guidée par le passé, elle avançait sur les pierres du vieux temple ,s'enfonçant un peu plus loin, dans ce dernier, comme pour y fouiller toutes ses entrailles. Vladimir parcourait les fresques de son regard d'oasis, fascinée par la beauté de ce qu'elle voyait mais aussi par la complexité des dessins et des écritures. C'était étonnant qu'elle puisse lire sans mal ces sortes de hiéroglife. Comment y arrivait elle? Elle chassa cette question d'un haussement d'épaule continuant son avancée tout en écoutant son interlocuteur et en étant attentive aux sons menaçant que pourraient émettre un déplacement d'armes.

« Pour ma part, j'espère que mon nom sera vérité.. »

Murmura t elle un peu distraite s'étant stoppée pour s'intéresser soudainement à une forme couleur fauve : un lion princier courant sur les plaines désertiques, haletant. Son regard avait quelque chose de menaçant et de sombre. Elle sentit que son humour s'assombrissait soudainement. Encore cette tristesse inexpliquée. . Elle lut sans difficulté l'inscription narrant l'histoire de la figure.

«  Et il fut banni de la vallée l'ayant vu naîte car ses pattes étaient désormais salies du sang d'un des nôtres... »

Pareille au vent sa voix ne fut qu'un murmure, un feutrement sorti des ténèbres. Une migraine atroce lui vrilla le crâne si bien qu'elle fut obligée de s'appuyer contre le mur un instant pour reprendre son souffle.

«  encore... »

Encore mais quand cela s'arrêtera t il donc? Elle eut l'impression de voir crépiter le mur, un flot d'images lui passa mais l'appareil en marche toujours veillant à freiner l'accès à une zone de son cerveau lutta et comme toujours gagna. Vladimir avait repris son souffle. En une fraction de seconde, elle avait de nouveau oublié comment son cher et unique ami le lion avait injustement accusé de meutre de son frère et qu'il avait agi sur son ordre. Elle avait de nouveau oublié comment il avait tué et comment elle l'avait vu mourir sous les armes sleeping downienne. Excédée d'avoir montré un instant de faiblesse, ses yeux avaient brillé de colère et le vent de l'oubli s'était fait entendre plus fort que jamais, chargé de spirales de sable qui vinrent ouvrir une des fenêtres. Vladimir réinstalla son col même si elle était immunisée contre le Vent de l'Oubli, elle n'avait guère envie de manger du sable. Elle se déplaça , de manière féline, vers la fenêtre et la referma d'un coup sec et rageur. Cette rage était tournée contre elle même pas contre l'inconnu.

«  Foutu vent, Foutue migraine mais le monde continue de tourner et nous continuons à être coincé ici. »

un coup d'oeil vers la radio et elle put voir que celle-ci avait été la victime du vent de l'oubli. Elle avait été envoyé contre un des murs du temple. Elle soupira se demandant si elle n'allait pas finir par sortir qu'il y ait tempête ou non. Comme toutes femmes du clan kingburnienne, la témérité était un des défauts ou qualité de la tribu. Elle tourna les yeux vers son interlocuteur. Elle pensa alors aux personnes de son clan enfin de sleeping down qui cherchait du pétrole dans le désert et qui montait peu à peu des puits de pétrole. Les infiniens les avaient baptisé les Tours Noirs car ils crachaient du pétrole comme ils crachaient du venin toujours est il qu'avec cette tempête, ils auraient surement des problèmes. Revenant sur ses pas pour aller vers la porte du temple, elle plissa les yeux.

«  J'espère qu'ils vont se mettre à l'abri et ne pas s'amuser à essayer de tirer du pétrole... »

Dit elle songeuse en regardant le sable dansé dehors charrié par le vent. Sans le vouloir, elle avait mentionné l'existence de l'or noir, nécessaire pour faitre fonctionner son engin.
avatar
Vladimir Stakarov
sleeping Down~Androïde
sleeping Down~Androïde

Messages : 13
Date d'inscription : 23/04/2010

Qui suis je?
Orientation sexuelle: hétéro voir bi
Quêtes/RP:
Relations ennemies/ parentées/ en couple avec:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: trompe l'oeil (pv Sam)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum